sortie le 15 janvier 2021 chez les disquaires

envoi en avant-première dès le 4 décembre https://www.paniermusique.fr/              

Tu m’apprends : l’humilité intrinsèque de cette affirmation pourrait tenir de mantra à ce septième album d’Andréel. Ce titre éponyme du disque ouvre ce nouveau chapitre et impose une dimension inédite de la démarche artistique de l’auteur-compositeur-interprète. “J’ai composé la chanson “Tu m’apprends” après avoir lu Les Nourritures Terrestres d’André Gide. J’ai ressenti le besoin de m’inspirer de textes qui me parlaient afin de me surprendre moi-même”.

 

Si Andréel compose et arrange ici les onze titres de l’album, c’est une fois de plus bien entouré qu’il avance à grand renfort de couplets chatoyants et de refrains savoureux, notamment sur “Mon manque”, titre écrit par l’actrice Isild Le Besco (qui signe également “Pourquoi je te veux”) et chanté en duo avec Judith Chemla. Le rythme samba et les harmonies bossa nova impriment une couleur musicale chaleureuse, tout comme sur “Les gens qui chantent”, ritournelle imparable à la nonchalance apaisante. Outre les duos qui jalonnent l’album (Amandine Bourgeois, Natacha Régnier, Lucile Chriqui), ces nouvelles chansons d’Andréel ont ce petit quelque chose d’intemporel, imprégnées d’une élégance vocale et d’arrangements habiles qui suscitent l’émoi sans jamais tomber dans la mélancolie outrancière.

 

Comment ne pas tomber sous le charme de “Boulevard Magenta” et de sa narration quasi cinématographique, de “Une femme épanouie” et de son dialogue porté par des cordes majestueuses, ou encore de la poésie désarmante et sensuelle déclamée sur “Je suis jaloux”, douce complainte sur l’insaisissable désir qui nous échappe tous un jour…?

 

Tu m’apprends voit les collaborations de Sébastien Lovato aux claviers et de Nicolas Parent aux guitares, accompagnés d’une kyrielle de musiciens au phrasé subtil. L’enregistrement, en partie réalisé entre les murs du mythique studio Ferber, résonne de toute l’essence intimiste et sensorielle qu’Andréel a insufflé dans ses nouvelles compositions. Le chanteur et musicien signe là un album défiant les lois actuelles du “tout-tout-de-suite”, un disque sensible et introspectif qui prend son temps face au déferlement incessant du monde. A ce titre, “Un endroit inconnu” pourrait être l’image la plus parlante de ce recueil de chansons : une invitation au voyage discrète et excitante à la fois, où l’on découvre des terres fertiles, comme des nourritures terrestres insoupçonnées.insoupçonnées.

Arnaud de Vaubicourt

Rétroviseur

L'étrangère (2019)

telerama2.jpg

(c) STATION ANVERS